Une question au gouvernement sur les conflits d’intérêts

question-gouv

Lors des questions d’actualité au gouvernement jeudi 28 avril, Leila Aïchi a interrogé Marisol Touraine, Ministre de la santé, sur la politique du gouvernement en  matière de lutte contre les conflits d’intérêts.

Voici la vidéo de son intervention ainsi que la réponse de la Ministre: http://videos.senat.fr/video/videos/2016/video32636.html

La question de Leila Aïchi:

Merci Monsieur le Président,

Ma question s’adresse à la Ministre de la Santé, Marisol Touraine,

Je prends acte de la décision du Sénat de ce matin relative à la transmission du dossier du Professeur Michel Aubier à la justice et je salue la décision courageuse et exemplaire prise par le Bureau du Sénat et son Président Gérard Larcher.

En effet mes cher(e)s collègues, lutter contre les faux témoignages, et par extension contre les conflits d’intérêts, n’est pas une lubie d’écologiste mais il s’agit au contraire d’un enjeu démocratique et d’intérêt général.

Les politiques publiques ne peuvent être basées sur des mensonges!

Mentir devant la représentation nationale est inacceptable et je suis scandalisée par la cupidité de certains, de surcroît sur un sujet aussi grave, qui nous concerne tous…la pollution de l’air.

En mentant devant la commission d’enquête, dont Jean-François Husson était le Président et dont j’ai eu l’honneur d’être la Rapporteure, le Professeur Aubier a tenté d’influencer, au service d’intérêts économiques privés, des politiques publiques et a ainsi volontairement minimisé un enjeu majeur de santé publique.

Plus grave encore, en mentant devant les parlementaires, le Professeur Aubier a menti aux français.

Encore une fois, cher(e)s collègues, une société démocratique ne peut pas reposer sur le mensonge.

Cela fait longtemps que nous dénonçons ces pratiques qui sont une menace et une atteinte directe au bon fonctionnement de notre société, et ce d’autant plus dans le contexte social et économique difficile que nous traversons. Mais faute de preuves et de volonté, elles ne sont malheureusement que trop peu révélées et condamnées, alors que manifestement, nous le savons tous, elles ne sont que trop nombreuses.

En ce sens, nous saluons l’effort fait par le directeur de l’APHP Martin Hirsch qui a proposé un plan de prévention des conflits d’intérêts.

Ainsi, ma question est simple Madame la Ministre, que comptez-vous faire pour mettre fin aux conflits d’intérêts?

Voici la réplique de la Sénatrice suite à la réponse de la Ministre:

Je vous remercie Madame la Ministre,

Je prends acte de la volonté du gouvernement de lutter contre les conflits d’intérêts et nous resterons vigilants sur les futures mesures que vous nous proposerez.

A l’instant où je vous parle, Madame la Ministre, je ne peux pas m’empêcher d’avoir une pensée pour toutes ces personnes, que l’on appelle parfois lanceurs d’alerte, qui sacrifient leurs vies pour l’intérêt général mais qui bien souvent, trop souvent, restent dans l’ombre…alors que certaines, avides d’argent, sont prêtes, sans scrupule aucun, à mettre en péril jusqu’à la santé et la vie de nos concitoyens pour quelques euros.

Il en va de notre devoir de protéger et de reconnaître les uns tout en combattant et condamnant fermement les autres.