Des «lanceurs d’alerte» dénoncent leur éviction

de-gauche-a-droite-yves-cochet-corinne-lepage-leila-aichi-chantal-jouanno-nadir-saïfi-delphine-batho-gilles-lacan

Libération, 17 septembre 2013

Ecologie: des «lanceurs d’alerte» dénoncent leur éviction du dialogue

Des associations de «lanceurs d’alerte» sur la santé et l’environnement, soutenues par Delphine Batho et trois autres anciens ministres de l’Environnement, ont dénoncé mardi leur «éviction» du dialogue environnemental.

A trois jours de la 2e conférence environnementale, organisée vendredi et samedi, le collectif Rassemblement pour la planète a notamment dénoncé la non représentation de ses associations membres au sein d’une nouvelle instance de concertation installée la semaine dernière par le ministre de l’Ecologie Philippe Martin.

Pour lire la suite, cliquer ici.

Le Monde  –  Planète, 17 septembre 2013

Des « lanceurs d’alerte » évincés de la conférence gouvernementale

Elles se disent « scandalisées et stupéfaites » : connues pour leur rôle de lanceur d’alerte sur les questions de santé liées à l’état de l’environnement, les associations du collectif Rassemblement pour la planète poussent un cri de colère. Elles viennent de découvrir in extremis qu’elles ne figuraient pas dans la liste des organisations invitées à la deuxième conférence environnementale, les 20 et 21 septembre à Paris.

Pour lire la suite, cliquer ici.

Sur la photo, de gauche à droite : Yves Cochet, Corinne Lepage, Leila Aïchi, Chantal Jouanno,  Nadir Saïfi, Delphine Batho, Gilles Lacan, Lamia Essemlali (Crédit : Fred Dufour – AFP)