Pour un étiquetage des produits issus des colonies isrééliennes

L-AÏchi-et-E-Micenmacher-1024x837

Leila Aïchi a reçu au Sénat Esti Micenmacher, membre de Who Profits, ONG israélienne dénonçant l’impact de la colonisation sur l’économie palestinienne. Cette dernière venait présenter en France la campagne européenne pour l’étiquetage des produits fabriqués dans les colonies (et donc en violation du droit international). Aujourd’hui en effet, si le consommateur européen peut, du fait de l’obligation légale d’indiquer la provenance,  savoir qu’un produit vient d’Israël, il n’a en revanche aucun moyen de savoir  s’il a ou non été produit dans une colonie. La campagne pour l’étiquetage des produits vise à interpeller les dirigeants européens, et les gouvernement nationaux à exiger davantage de précision dans l’information des consommateurs, afin de donner à ces dernier la possibilité de ne pas cautionner des pratiques illégales. Pour plus d’informations:

– La brochure d’information de la campagne « Colonisation israélienne illégale, Palestine en danger » http://plateforme-palestine.org/IMG/pdf/Brochure_Colonisation_israelienne_illegale_Palestine_en_danger_.pdf

– La page Facebook de la campagne https://www.facebook.com/ColonisationIsraelienneIllegalePalestineEnDanger

– Le site www.palestine-nos-elus.org créé par la plateforme des ONG françaises pour la Plestine, qui répertorie les positions des parlementaires (députés et sénateurs) sur la Palestine

– Les chiffres clés sur la colonisation et les produits des colonies http://plateforme-palestine.org/spip.php?article2646

– La déclaration de Najat Vallaud-Belkacem en soutien aux « démarches de la représentante diplomatique de l’UE Catherine Ashton qui préconise d’étiqueter les produits des colonies israéliennes »  http://plateforme-palestine.org/spip.php?article3668

– Le site de l’ONG israélienne Who Profits  http://www.whoprofits.org, voir notamment le rapport sur Ahava http://www.whoprofits.org/content/ahava-tracking-trade-trail-settlement-products