Leila Aïchi appelle à soutenir Susana Villaran

Susana_Villaran

Appel à soutenir Susana Villaran soumise à un référendum révocatoire dimanche 17 mars 2013

Susana Villarán première femme maire de Lima (Force sociale) depuis le 2 janvier 2011, doit affronter à mi-mandat le vote de 6,4 millions d’électeurs qui auront à trancher la question :

« Susana Villarán doit-elle renoncer à son poste de maire ? »    

Les sondages semblent dire oui.

Depuis 1993, la constitution du Pérou permet aux citoyens de destituer des élus – le plus souvent pour cause de malversation. L’intégrité de Susana Villarán ne faisant aucun doute, ses opposants l’accusent d’une gestion inefficace de la ville.

Défenseur des droits de l’homme et de la justice sociale, celle qui fut ministre de la promotion de la femme et du développement humain dans le gouvernement de transition de Valentin Paniagua (2000) a lancé, dès son entrée en fonction, une série de réformes et de réglementations.

Elle a initié une politique de lutte anti-corruption, dénoncé les contrats municipaux complaisants passés par son prédécesseur, déplacé le marché de gros de Lima, lutté pour améliorer la sécurité alimentaire, poursuivi son combat contre les circuits de blanchiment, réglementé les transports publics et les taxis, lutté contre la pollution de l’air…

On comprend que des forces soient déterminées à s’opposer à son volontarisme !

Susana Villarán est l’une des rares femmes politiques d’envergure de son pays. Ses compétences sont reconnues au-delà de son parti. Ollanta Humala (président de la République en exercice), Alejandro Toledo (ancien président),  Lourdès Flores (députée, candidate battue à la mairie de Lima) Mario Vargas Llosa (prix Nobel de littérature 2010), Javier Pérez de Cuéllar (ancien secrétaire général de l’ONU)… refusent sa révocation et lui apportent leur appui.

Madame Leila Aïchi appelle à soutenir Susana Villarán et les combats éthiques, progressistes et écologiques qu’elle incarne.

Signatures à adresser à : l.aichi@senat.fr

Contact presse : Nadir 06 19 33 16 56

One Comment

  • BAHAR Michèle dit :

    Hélas,une certaine catégorie de politiques sévit et utilise une fois de plus contre une femme, droite,intègre,courageuse,les armes les plus lâches, les plus viles,les plus malhonnêtes pour pour préserver leurs manoeuvres au détriment des citoyens.Nous ne sommes pas exemplaires, ici aussi nous devons combattre ces situations, membre d’Anticor je souhaite que nos concitoyens ne soient plus conciliants avec les voyoux, d’ici et d’ailleurs et je soutiens inconditionnellement les combats de Susana Villaran et souhaite que les électeurs ne tombent pas dans ce piège sordide. Je joins ma signature à celle des anonymes qui croient à la raison à la sgesse des peuples en marche vers une démocratie humaine,juste,solidaire.